por fra spa eng
Quinta de Santa Isabel    Entrée  Appartements   Extérieurs   Histoire   Contacts

Un peu d’Histoire


La Quinta Santa Isabel se situe dans la ville médiévale de Santo Estêvão. Certaines de ses dépendances, aujourd’hui destinés au tourisme rural, faisaient partie du château presque millénaire.


On connaît des références historiques qui attestent l’existence de cette peuplade dans la préhistoire (p.e. autels de sacrifices en granite), mais la première preuve documentée date de 12 Mai de 1074, peu avant l’Independence du Condat de Portucale.


Santo Estêvão et la région de Chaves faisaient partie de la dot de Térèse, fille de Alphonse VI de Léon et Castille, au moment de son mariage avec le conte Henry de Bourgogne (Térèse et Henry sont les parents de Afonso Henriques, premier roi du Portugal). La région de Chaves à été quand même prise par les maures en 1129 et reprises 31 ans après par les chevaliers Rui et Garcia Lopes, qui l’ont offert à Afonso Henriques.


En 1169, suite à la catastrophe militaire de Badajoz, D. Afonso Henriques a été blessé et emprisonné. Comme rançon il a payée la plus part de ses territoires, sauf le château de Santo Estêvão, qui demeura dans la possession du roi du Portugal.


D. Sancho I, fils de D. Afonso Henriques et héritier de la couronne, a célébré à Santo Estêvão le mariage de sa fille D. Teresa avec Alphonse IX, roi de Léon. Dans ce même château ont vécu longtemps les autres filles de D. Sancho I, Mafalda et Sancha, bien comme son fils Afonso, le futur roi du Portugal (Afonso II).


Alphonse IX de Léon prend part dans les différends de sa femme avec D. Afonso II et prend possession du château de Santo Estêvão, qui demeurera 19 ans dans la possession des Léonais. Seulement en 1231, par convention de Ferdinand III de Léon et D. Sancho II du Portugal, Santo Estêvão revient à la couronne portugaise.


Après sa séparation de Matilde de Bourgogne, D. Afonso, frère de Sancho II et futur roi comme D. Afonso III, s’est marié avec Beatrix, fille illégitime de Alphonse X de Castille et Léon. La rencontre s’est donnée à Bragança le 10 Mai 1253, le couple royal suivit après pour Santo Estêvão.


D. Afonso III et Beatrix sont resté à Santo Estêvão. Ça sera d’ici que seront octroyés et confirmés plusieurs chartes. La Charte de Santo Estêvão date de 15 Mai 1258 et est signé par Beatrix et autres, parmi lesquelles un certain Fernando Fernandes Cogominho, dont les armes sont toujours dans le mur d’une des maisons de la Quinta Santa Isabel, ou certainement il avait vécu. D. Afonso III a chargé Fernando Fernandes Cogominho, son aide, de la construction du château de Chaves et ultérieurement l’a nommé alcalde de la nouvelle ville.


D. Diniz, fils et successeur de D. Afonso III, c’est à Santo Estêvão qu’il vient recevoir sa fiancée. D. Isabel, fille de Pedro III, roi d’Aragon. C’est fort possible que ce soit dans les habitations aujourd’hui appartenant à la Quinta Santa Isabel, que les nouveau époux aient séjournés. La Reine Sainte Isabel, demeure une figure majeure dans l’histoire portugaise, para l’influence bienfaisante qu’elle a eue sur son mari, le grand Roi Diniz.


An autre épisode de l’histoire de la ville de Santo Estêvão survient en 1380, lors du passage de D. João Mestre d’Avis, défenseur du royaume et futur roi D. João I. Cinq ans après il prépare l’assaut de Chaves à partir de Santo Estêvão. L’alcalde de Chaves avait resté fidèle au roi de Castille et prétendant du trône portugais.


Plus tard, au milieu du siècle XVII, pendant les guerres de restauration (suite à la période Philippine 1580-1640), Santo Estêvão a été occupé par les troupes du général Pantoja, batu et chassé du Portugal par le général Francisco de Tavora, conte de Alvor.


Du château moyenâgeux, il ne reste aujourd’hui que le donjon et une autre tour, maintenant servant de clocher à l’eglise.


Quinta Santa Isabel vous invite donc à songer au passé lointain du début de la nationalité Portugaise.



rodape